Soeurs de la Providence d'Alençon

La congrégation est absorbée en 1958 par la congrégation des sœurs de la Charité de Notre-Dame d'Evron.

Aux origines de la congrégation, un atelier de bienfaisance fondé en par le père Pierre Bélard (1664-1729) qui s'entoure de jeunes filles pieuses pour s'occuper des ouvriers. Il transforme cette communauté en congrégation religieuse.

La congrégation sera reconnue congrégation enseignante avec supérieure générale en 1852, grâce à l'action du Père Lebecq (1803-) et de mère Marie-Thérèse Chollet (1848-1900) qui deviendra la première supérieure générale.

Abbé Bélard

Père Lebecq

Mère Marie-Thérèse Chollet

Bibliographie

La Providence d'Alençon : un institut d'enseignement populaire et d'assistance sociale / Armand Bellenger. - Paris : Alsatia, 1947